Exploration de la Vallée des Singes

Logo de la Vallée des SingesBien que déjà ouverte depuis 1998, la Vallée des Singes ne commence à être connue que depuis quelques années. Le parc animalier a reçu 200 000 visiteurs en 2010. L’arrivée des bonobos en 2011 ne devrait que renforcer la notoriété du parc situé à Romagne dans la Vienne. En effet, la Vallée sera le seul endroit de France où l’on peut admirer l’espèce.

Arrivée

Notre visite débute par une petite déception: il n’y a pas de vallée! Le parc est plat comme la Floride. On pouvait légitimement imaginer un paysage fait de collines, cascades et sentiers pentus. Ce n’est pas le cas. La bonne nouvelle est que les handicapés pourront visiter le parc sans aucune difficulté. Bien que dense, la végétation du parc a été très abimée par la tempête de 1999. La pelouse à l’entrée est manucurée avec le même zèle qu’aurait pu déployer Disneyland à l’époque où l’entretien des paysages était leur priorité. Finalement, on n’a pas cette impression attendue d’être dans la jungle et le parc n’est pas très différent d’un parc animalier classique sans cage, bien paysagé et avec de très grands enclos.

Tarifs

Le prix de l’entrée nous semble un peu élevé mais une petite réduction permet de faire passer la pilule.

Début de la visite

On peut distinguer deux types d’habitants:
  • Ceux que vous pouvez approcher: ils sont en semi-liberté et n’hésitent pas à s’emparer de vos effets personnels. Ces petits singes espiègles peuvent s’emparer de vos lunettes, de vos médicaments,… Bref, laissez le maximum d’objets dans le coffre de votre véhicule et cachez le reste de vos effets personnels dans vos poches. Au besoin, empruntez un sac à l’entrée.
  • Ceux qui sont dangereux: il s’agit des grands singes qui vivent sur des îles. Même les soigneurs ne s’aventurent pas dans leurs enclos! Ce sont les chimpanzés, les gorilles et les bonobos. Il n’y a pas d’orang outang. Vous pouvez, donc, observer et admirer ces animaux à une distance respectable. Chaque île est vaste et permet aux singes de plus ou moins se cacher de la vue du public.
Il y a deux remedes contre les singes qui ne veulent pas se montrer:
  1. La patience
  2. Le nourrissage: même les singes les plus obstinés se montreront pour obtenir leur repas. Les nourrissages sont organisés plusieurs fois par jour pour les 7 espèces concernées. L’organisation de ces animations est bien pensée et il y a même des gradins pour les trois animations stratégiques: gorilles, chimpanzés et bonobos
Honnêtement, on préfère être patient et attendre un nourrissage que de voir des singes enfermés dans des cages en verre comme au Zoo de Beauval. Le parc est divisé en 15 territoires regroupant les 30 espèces sur 15 hectares. Les bonobos C’est la sensation de 2011 et une exclusivité en France: 5 bonobos.  Ces primates partagent 99% de notre patrimoine génétique et sont bipèdes 20% de leur temps. Leur enclos et le bâtiment représentent un investissement de presque 2 millions d’euros. Les gorilles Les gorilles sont un succès pour la Vallée des Singes qui a vu naître 8 individus. En 2011, on peut observer 12 gorilles qui ont également reçu une nouvelle maison en 2010. Les chimpanzés Un seul mot: oubliez le gentil chimpanzé de Michael Jackson. Ils sont cinq fois plus forts qu’un homme! Au cours d’un nourrissage, nous avons observé un chimpanzé saisir une branche pour récupérer un fruit tombé dans l’eau… Il serait dommage de traverser rapidement le parc sans apprendre à connaître les primates:

Quelques conseils:

  • Lisez les panneaux ou achetez le guide (plus ou moins la même information)
  • Parlez avec les soigneurs: contrairement à d’autres parcs, ils ne sont pas dans une relation fusionnelle avec les animaux et partageront avec vous faits et anecdotes.
  • Levez votre regard vers le ciel…
Durée de visite : 3 heures + le temps de se perdre dans la région.

Comments are closed.